articles en ligne sur l'US Army

45th Infantry Division

La 45e DI Us est mise ne activité le 19 octobre 1920 à partir de la garde nationale de l’Oklahoma. La division effectue ses premières opérations en Afrique du nord puis au débarquement de Sicile du 9 juillet au 17 août 1943. Ses hommes combattent à Salerne, du 22 janvier au 24 mai 1944, en Italie, puis à Anzio où la division a un rôle majeur dans la libération de l’Italie. La division est retirée du front italien et débarque en Provence à Sainte-Macime. La division remonte la vallée du Rhône et combat âprement à Meximieux avant de participer à la libération de Bourg, le 4 septembre 1944. La division atteint les Vosges le 15 septembre suivant. Elle défend ardemment Epinal le 24 septembre et prend Rambervillers le 30. Le 15 décembre la division entre en Allemagne et attaque la ligne Sigfried. Le division prend part aux contre-attaques de la bataille des Ardennes. Après être restée stationnée du 2 janvier au 16 février le long de la rivière Moder, elle franchit la ligne Sigfried le 17 mars 1945. La division entre à Nuremberg le 20 avril, franchit le Danube le 27 avril et libère les déportés de Dachau le 29 avril. La division prend Munich le 30 avril 1945.

Le matériel est composé d’obusiers de 105 mm, de 155 mm, d’obusiers automoteurs M7 Priest, de half tracks M3, d’engins blindés Greyhound M8, de chars légers Stuart M5, de chars destroyer M10, de chars Sherman M4.
Elle est retirée du service actif le 7 décembre 1945

Jérôme Croyet
docteur en histoire, président de Mémoires de l'Ain 39-45

Plus...

117th cavalry Squadroon

Le 117th escadron de cavalerie est d’abord créé au sein du 102e de cavalerie qui, du 9 août 1921 au 16 novembre 1940 est une unité de la 21e division de cavalerie américaine. En novembre 1940, après deux ans d’essai et de recherche pour créer une unité mobile de reconnaissance terrestre, le Département américain de la Guerre choisie sept gardes nationales et deux régiments de cavalerie pour les organiser en unité de cavalerie mécanisée. Avec l’urgence des affaires en Europe et la mobilisation latente, le « Essex Troop » est une des unités choisie. Le 16 novembre 1940, le 102e de cavalerie est réorganisé en 102e de cavalerie mécanisé et quitte la 21e division de cavalerie. Le 2e escadron du 102e de cavalerie mécanisé est mobilisé et organisé à partir de la garde nationale du New Jersey le 6 janvier 1941. Il est embarqué pour l’Angleterre en septembre 1942. Il arrive à Alger le 3 janvier 1943 et est assigné comme unité de combat de sécurité auprès du général Eisenhower. Réorganisé et renommé 117e escadron de cavalerie de reconnaissance mécanisé le 30 novembre 1943. Le 117th arrive en Italie le 19 mai 1944. Il combat jusqu’à Rome, comme unité attachée à plusieurs divisions. Débarqué en Provence durant l’opération Dragoon le 15 août 1944, il entre dans la composition de la Task Force Butler. Il combat à Montélimar et signe son trait de bravoure lors de la bataille de Montrevel. Il combat dans les Vosges et entre à Strasbourg en novembre. Il entre dans la composition de la Task Force Hudelson durant l’offence Nordwind, en Allemagne, en janvier 1945. Il combat brièvement comme unité rattachée au 102e cavalry group en mars 1945. Le 117e de cavalry franchie le Rhin le 30 mars 1945. Il occupe Mannheim. Il avance sur Heidelberg puis poursuit sur Stuttgart en avril 1945. Il entre en Autriche en mai 1945 et termine la guerre vers Reutte.

​Jérôme Croyet
docteur en histoire, président de Mémoires de l'Ain 39-45

Plus...

Rapport de la compagnie antichar du 116e RI US débarquement de Normandie

ANTITANK COMPANY
116TH INFANTRY
U.S. ARMY
SUBJECT: Narrative of AT Co Action 6, 7, 8 June 44
TO: Commanding Officer, 116th Infantry
    D-Day
            The operational part of Co Hq and one gun platoon (3-57mm) landed at H+120, D-Day near the mouth of the Le Ruquet River, and esat of LES MOULINS, France. The landing was made in the face of heavy machine and artillery fire. The beach was not cleared and no raods had been made leading from the beach, resulting in men and material remaining under heavy artillery fire for several hours prior to exits being cleared.
            The two remaining gun platoons (6-57mm) and the reconnaissance group attempted landing at H+120, however, about three hundred yards from the beach, the LCT struck a mine, blowing a hole in the stern and knocking out one motor. The water was too deep to land the vehicles and the LCT was towed out to see and the load was transferred to another LCT. Much credit is due to Lt. Williams and vehicle drivers for effecting the transfer without loss of vehicles. A landing was finally made at approximately 1430 hours and joined the first group in the transit area during the late afternoon.
    D+1
            During D+1, the company was in the vicinity of ST LAURENT SUR MER with the cannon Co and the 2nd and 3rd Bns of the 116th Infantry, moving to VIERVILLE late afternoon of the same day. On arrival at VIERVILLE, the AT Co organized all around defense of the town. The Battalion Antitank Plattons at this time had no guns available.
    D+2
            The company moved with the regiment towards Grandcamp on D+2 with one platoon furnishing AT protection of advance guard and two platoons moving in the tactical train. The company was divided in supporting the Rangers and the 3rd Bn during the move on GRANDCAMP LES BAINS.
WILLIAM E. LESTER
Captain, Infantry
Commanding AT Co.